vendredi 16 juin 2017

Hué - Cité impériale 2

Un voyage au Vietnam - 23

Nous poursuivons la visite de la Citadelle impériale de Hué ...


Le plan de la cité impériale est très compliqué et des portes colorées invitent au passage d'une cour dans l'autre  ...








Ce pin a été planté par le roi du moment, en 1822 ...


Aujourd'hui il fait très chaud, mais il ne faut pas oublier qu'ici il y a la mousson et ses pluies ...


Une belle gargouille pour évacuer l'eau du toit ...


une autre porte ...




et d'autres devant nous ...




des détails ...






La porte des femmes (à l'Ouest) a été restaurée et le résultat est magnifique ...






une frise ...


Nous allons pénétrer dans le palais de la suprême harmonie, par l'arrière du bâtiment ...


A l'intérieur, se trouve la salle du trône. Les colonnes en bois de fer laquées sont rehaussées d'incrustations dorées et de sculptures représentant des dragons ...




en sortant ...




Nous partons ensuite vers la cité pourpre interdite ...


On accède à la 3ème enceinte par une vaste cour, où trônent 2 grands chaudrons en bronze, coulés à partir des canons pris aux ennemis. Ils symbolisent la puissance de l'empereur ... 


De chaque coté, se dressent les salles des Mandarins, siège de l'administration ...


La cité interdite (environ 8 ha) abritait les résidences privées de la famille impériale, où seuls pénétraient les empereurs, leurs épouses, leurs nombreuses concubines et les eunuques ...


Quelques bâtiments ont été restaurés, mais la plupart sont détruits et il ne reste que des fondations envahies par l'herbe ...




Cette galerie est belle ...


ainsi que cette lanterne ...






Là aussi il y a des chaudrons ...


Une vue vers le côté, par une porte ouverte ...


Un petit kiosque ...


Nous quittons la cité interdite, puis la cité impériale par la porte des hommes (à l'Est) ...






Une vue de l'extérieur ...


Nous quittons à regret cette cité impériale qui devait être resplendissante à l'époque des empereurs de la dynastie des Nguyên. On nous dit qu'il y a encore 10 ans de travail pour la restaurer. Il nous faudra revenir pour voir le résultat !