dimanche 31 juillet 2016

Dutch Harbour

Carnet de voyage en Alaska - 6

Nous continuons notre balade vers le port de Dutch Harbour ...


... et sur le grand pont qui relie les deux îles, sur un lampadaire, un couple de pygargues à tête blanche surveille le secteur. Ce sont des rapaces imposants qui peuvent peser 7,5 Kg avec 2,4 m d'envergure ...


Nous avançons lentement pour ne pas les effaroucher, mais eux ne s'occupent absolument pas de nous ... ils se regardent dans les yeux ...








... jusqu'au moment où ils décident de partir ...


Le port de pêche ...


un ancien chantier naval ...


et toujours de épilobes ...


Nous arrivons au petit musée de la 2ème guerre mondiale ...


Ce musée raconte l'histoire des hommes et des femmes qui vivaient dans les Aléoutiennes pendant la seconde guerre mondiale ainsi que la triste histoire des peuples autochtones qui ont été déportés au cours du conflit.


Six mois après Pearl Harbour, le 3 et 4 juin 1942, les japonais ont bombardé Dutch Harbour avant de débarquer sur lîle. A la suite de cette invasion japonaise, les autorités américaines ont déporté les habitants vers des camps en Alaska du Sud où les conditions de surpeuplement étaient très difficiles.
Au premier étage, des photographies et de nombreux objets d'époque sont exposés ...











Nous retournons sur Le Soléal ...


Le soir, d'autres baleines viennent nous rendre visite ...








Une journée très intéressante et variée : des pygargues en grand nombre, des baleines curieuses, un petite ville américaine perdue dans l'océan et un peu d'histoire.









Dutch Harbour

Carnet de voyage en Alaska - 5

Depuis hier soir, Le Soléal navigue vers Dutch Harbour ...


10 h 30 conférence de Nicolas : "Le Grizzli"
11 h 30 un troupeau de baleines à bosse tournent autour de nous.
Un dos ...


une queue ...


cette nageoire caudale semble difforme. En fait, à droite elle est chargée de  bernicles ...


Entourée de nombreux puffins et macareux qui volent en surface, une autre baleine montre la tête ...




avant de sonder juste devant le navire ...


14 h accostage à Dutch harbour, sur l'île Unalaska ...


Dutch Harbour, ville de 4500 habitants, est la capitale des Aléoutiennes. Actuellement c'est un port de pêche (aux crabes géants du Kamchatka) mais son histoire est compliquée. En fin d'après midi nous visiterons le musée de la 2ème guerre mondiale.
Le Soléal est à quai, à coté des bateaux de pêche ...


C'est une petite ville américaine avec surtout des maisons en bois ...


La ville étant un peu étendue, pour gagner du temps nous décidons d'aller directement en taxi au plus loin et de revenir tranquillement à pieds en suivant la côte.


Avant d'être vendu aux Etats Unis en 1867, l'Alaska était russe ce qui explique la présence d'une église orthodoxe ...




Devant cette petite église, on retrouve des épilobes le long d'une rivière à saumons ...


... où des Pygargues encore immatures s’entraînent à pêcher ...


Ils n'ont pas encore le bec jaune ni le beau plumage noir et blanc des adultes ...






Nous passons ensuite sur le fameux pont en bois ...






puis nous poursuivons notre visite ...


Il y a des pygargues à tête blanche dans le coin ...


un adulte camouflé dans les rochers ne semble pas perturbé par notre présence ...






Nous continuons notre promenade le long de la côte, en direction du musée ... sans oublier les pygargues.








samedi 30 juillet 2016

Unga Island

Carnet de voyage en Alaska - 4

Aujourd'hui la matinée se passe en mer, le temps est nuageux avec une  température de 13°
Nous naviguons vers le Sud - Ouest, en direction des îles Shumagin ...


9 h 15 briefing sur la sortie de cet après-midi, par José notre chef d'expédition.
9 h 45 conférence de Francis "Alaska, la nouvelle frontière"

11 h 30 des orques tournent autour du navire .
Un mâle avec son aileron dorsal droit, long et étroit ...


une femelle avec son aileron arqué ...


et un petit qui accompagne sa mère ...


C'est en 1741 que Vitus Béring, accompagné du naturaliste Steller "découvre" ces îles appelées actuellement les Aléoutiennes. Elles étaient peuplées alors par les Aléoutes ...


Autour de ces îles vivaient de très nombreuses loutres de mer qui furent rapidement décimées quand le commerce des peaux s'est développé. En 1930, 300 habitants vivaient dans le petit village de Unga. Après la disparition des loutres ils se sont reconvertis dans la pêche et certains dans la recherche de l'or. Petit à petit les habitants ont quitté cette île isolée et en 1979, la dernière famille est partie. Unga est alors devenu un village fantôme.

15 h nous prenons les zodiacs pour Unga et nous débarquons sur la plage. Nous comprenons tout suite que le village est abandonné ...




Les épilobes ont envahies les lieux ...


Indépendamment de son isolement, l'été, cette île devait avoir beaucoup de charme ...






Le toit de l'église est tombé, mais on ne sait pas où sont les murs ...



+
Des objets trouvés deci delà ...


un moteur ...


vous savez que j'aime bien les photos de vieilles ferrailles ...




et de vieux bidons ...


Qui a porté cette chaussure ? 


Les épilobes à feuilles étroites sont partout ...




quelques géraniums bleus ...


De la ronce remarquable jaune ...


ou rouge ...


Des camarines noires ...


Un naturaliste posté sur une butte avec son fusil, surveille au cas où un ours se présente ...


Une vue d'ensemble, avant de redescendre sur la plage ...


... où dans la falaise, une famille de Hiboux grand duc cultive l'art du camouflage ...












Nous reprenons les zodiacs pour une balade le long des falaises à oiseaux où nichent des milliers de macareux ...




... avant de rentrer sur le navire.

Une très belle promenade dans un lieu intemporel.

En rentrant, nous échangeons nos bottes et nos parkas pour les habits de gala, car ce soir nous sommes conviés au Cocktail de Bienvenue du Commandant, suivi du Dîner de Gala.